Beauté

Mon combat contre les kilos: acte 1

Volonté : 0 – Gourmandise : 1

En ce qui me concerne, ceux qui me connaissent bien le savent, ce combat est certainement perdu d’avance. J’ai un adversaire redoutable contre qui je lutte depuis toujours et, pour mon plus grand malheur, nous ne sommes pas à armes égales. Cet ennemi est sournois et manipulateur. Pire que le mentaliste, il me chuchote des trucs à l’oreille, me retourne l’esprit et je finis trop souvent par capituler. Oui, je peux le dire, je suis faible, très faible. La gourmandise l’emporte toujours et je craque. Comme le fumeur qui pense sincèrement qu’il fume sa dernière clope ou l’acheteuse compulsive qui fait une dernière super bonne affaire, je déguste une ultime petite cochonnerie (puis une autre, puis une autre).

C’est une histoire sans fin, le sujet inépuisable et l’arsenal thérapeutique infini !

Bon alors, on en fait quoi de mon gras?

J’ai passé un petit accord avec moi-même, le problème est que lui et moi, on n’est pas toujours en phase.

Je lui ai proposé une sorte de trêve. Je continue de le nourrir mais en échange, lui il arrête de stocker. Et j’ai même accepter de l’aider en me bougeant la graisse.

Tout le monde sait que le sport ne fait pas maigrir, c‘est pourquoi j’ai pris le parti de renoncer aux sacrifices caloriques au bénéfice des miracles de l’exercice physique. C’est décidé, je vais miser sur une silhouette plus tonique en attendant des jours meilleurs côté balance…

Alors, voilà, mon petit luxe à moi sera désormais une coach à domicile.

Avec elle pas d’excuses. Elle sonne à ta porte qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige. Et tu sais quoi, toi qui es en train de lire, je crois qu’elle est en train de me réconcilier avec le sport!

Je reviens très vite te raconter la suite….

3 Comments

  1. Sophie

    5 mars 2017 at 15 h 33 min

    Yeahhhh !!! Moi je le sens le corps de déesse pour la corse… le corps ferme et la fesse galbée !!

    1. Kate Moche

      5 mars 2017 at 16 h 09 min

      Corps de déesse? je ne suis pas aussi ambitieuse. Je me contenterai d’une silhouette plus harmonieuse.
      On reparle des fesses de Beyoncé la semaine prochaine en dégustant un poisson en paillote et en sirotant un coca light, voire une evian grand cru ? !!!!!

  2. Kubicki

    8 mars 2017 at 7 h 37 min

    Il te faut déménager loin de Bouillet et des Halles . Mais meme en pleine campagne, le moindre fermier saurait aguicher ton petit demon gourmand avec un simple fromage de chevre. Moi j’avais un demon gourmand sur l’epaule droite, et un Ange gastronome sur celle de gauche . Malheureusement, je ne suis jamais mefier des deux autres tentateurs posés sur ma ceinture abdo-minable qui eux sont vicieux, sournois et qui laissent des traces.

Leave a Reply