Shopping

Passion panier e-shop

Je ne t’ai pas parlé de l’une de mes grandes passions dans la vie: le shopping sur internet.

Enfin, je dis shopping mais ce n’est pas tout à fait ça. Je suis plutôt du genre à remplir des paniers ou à alimenter des wishlist en ne passant que rarement à l’acte !

Je ne saurais pas expliquer pourquoi je ne clique pas sur la touche « validation ». Genre le grand frisson, l’adrénaline qui monte et paf, tu fermes ton ordi. C’est un peu comme lorsqu’après t’être emballée dans une boutique, tu pars en disant à la vendeuse que tu vas réfléchir !

Parfois c’est parce que je suis pratiquement écoeurée par l’abondance de produits, impossible de prendre une décision, je frôle l’overdose. Quelquefois la pulsion d’achat s’arrête d’un coup et j’entame une sorte de processus de deuil relatif. Mais le plus souvent, je n’ai pas de théorie, ou celle tout à fait vraisemblable que mon mari et le banquier m’envoient des ondes négatives qui faussent mon jugement (tu vois une autre explication toi ?)

En revanche, lorsqu’un objet de convoitise ne me sort pas de la tête, cela peut virer à l’obsession. Donc j’y retourne et je commande. Le processus peut prendre quelques heures, des jours, parfois des semaines.
Je ne sais pas toi, mais en plus, sur les sites des grandes enseignes, je fais une fixette sur les remises. Je refuse d’acheter certaines marques à plein tarif alors que je sais pertinemment que le prix a été calculé pour être remisé. Donc hop dans le panier, et j’attends le mail annonciateur de la bonne nouvelle (attention, principe que je n’applique pas aux commerces indépendants).

Hélas, je ne suis qu’une simple mortelle. Tous mes achats ne sont pas aussi réfléchis et je succombe parfois trop vite à la tentation, quitte à le regretter dès les secondes qui suivent la validation de ma CB ! Cela peut m’arriver sur le net lors des ventes éphémères ou en boutique pour peu que je tombe sur une vendeuse sympa et convaincante. Non, pas celle qui s’enthousiasme lors de l’essayage d’une robe boudinante (saucissonnante?) qui pourrait te faire passer finger le casting des marseillais à Las Vegas mais certainement pas à être digne dans ton rôle de témoin de la mariée ou crédible lors d’un entretien d’embauche. Bref, tu vois ce que je veux dire, la vendeuse baratineuse qui te trouve magnifaïïïque dans tout ce que tu essaies.

En résumé, pour moi, le shopping se résume à des obsessions assouvies, des réflexions en gestation, des achats compulsifs, et des renoncements.

Et toi?

4 Comments

  1. Audrey

    29 mai 2017 at 22 h 34 min

    Magniiiiiiifiiiiquement réaliste !!! On est toutes les mêmes là dessus !!!! 🙂

    1. Kate Moche

      29 mai 2017 at 22 h 37 min

      Ouf, ça me rassure, je ne souffre donc d’aucune démence !

  2. Glidingmermaid

    29 mai 2017 at 22 h 47 min

    Je pense que j’ai actuellement des simulations de paniers sur une vingtaine de sites différents mais j’ai surtout plus de place dans mes placards !!!!

    1. Kate Moche

      29 mai 2017 at 22 h 53 min

      La solution : organise un vide-dressing !

Leave a Reply